salade de respounchous

Publié le 6 Avril 2017

 avant la recette,voila l'histoire du respounchous!!

sont histoire,je l'ai trouvé sur encyclopedie.

http://desencyclopedie.com

 

Le respounchous est une plante poussant dans les fossés et dont le Tarnais raffole on se demande bien pourquoi[1] : ça a l'amertume de l'endive multipliée par dix, la grosseur d'un spaghetti et la texture d'un élastique. Cette prédilection viendrait de réminiscences de leur passé - pas si lointain - de chasseur-cueilleur.

On mange les respounchous en salade ou en omelette. Mais c'est immonde dans les deux cas.

Le respounchous est la principale richesse du Tarn mais il ne faut pas le dire trop fort : les Aveyronnais pourraient venir se venger du pillage séculaire effectué par les Tarnais envers le Rouergue !

 Les Tarnais et le respounchous

L'amour que portent les Tarnais au respounchous intrigue depuis longtemps les plus éminents chercheurs. Cette plante provoquerait une forte addiction. Elle pousserait le consommateur à marcher les pieds en canard, le dos courbé et le regard dans le vague sur des kilomètres, et ce sans éprouver de fatigue. Autre conséquence de l'addiction, le Tarnais ne vous donnera jamais l'emplacement d'un coin à respounchous[2].

Les tentatives d'utilisation à des fins de dopage n'a eu qu'un succès départemental mais avec de beaux résultats (voir citation ci-dessus). En effet, seuls les Tarnais sont réceptifs à cette drogue (d'où son intérêt limité)[3]. Les plus audacieux voient là la preuve que le chaînon manquant entre l'Homme et le singe a eu une descendance viable.

Le respounchous a un effet aphrodisiaque sur la Tarnaise. Offrez un bouquet de respounchous et elle se déshabille immédiatement puis vous saute dessus en gémissant « Oh oui, grand fou, sois mien... (insérez ici votre prénom) ». Aucune Tarnaise en âge de s'accoupler ne résiste à une botte de respounchous. Cela nous permet d'affirmer que l'expression « proposer la botte » est une invention tarnaise (et ce serait bien la seule !) Le Tarn regorge de bonnes et belles choses que seules les personnes raffinées peuvent percevoir. C'est tant mieux car ceci nous préserve de l'invasion des autres peuplades des départements et pays voisins.

La cueillette du respounchous

Le respounchous étant une « institution », le Tarnais se met sur son 31 pour aller à la cueillette. Pour l'occasion, il endosse le costume traditionnel qui est le seul habit permettant au néophyte de différencier le Tarnais mâle du Tarnais femelle. La femelle porte un jogging rose, mauve ou bleu pâle avec écrit Los Angeles dans le dos et le mâle porte un jogging Le Coq Sportif dont la couleur est fonction de son rang social. Pour le Tarnais de base (pléonasme !) c'est le bleu marine. Le blanc tend à se répandre chez les plus jeunes des deux sexes.

Puis il prend la voiture : si le Tarnais conduit aussi mal, c'est parce qu'il a les yeux rivés sur le fossé à la recherche de son plat préféré.

Lorsqu'il a localisé sa proie, il freine brusquement et se gare n'importe comment. Il commence alors la cueillette, sans plier les genoux, ce qui offre aux conducteurs le spectacle insupportable de rangées de culs flasques et gras. Pour l'automobiliste non-averti, c'est l'accident assuré. L'abandon grandissant du costume traditionnel pour le jean taille basse rajoute à cette vision d'horreur l'exhibition de... non je peux pas le dire, j'ai des nausées rien que d'y repenser.

Lorsque la cueillette est terminée chaque participant montre à la personne convoitée sa récolte et commence une parade amoureuse. Le coït est rarement consommé sur place. Heureusement pour nous !

 

 

salade de respounchous

Ingrédients :4 pers

Des respounchous

4 œufs

6 ou 7 pommes de terre

2 ou 3 oignons nouveaux

Un peu de lardons (facultatif)

Huile, vinaigre

Sel et poivre.

Préparation :

Tout d’abord, faites cuire les pommes de terre a l’eau bouillante salée

Ainsi que les œufs. Laisser refroidir.

Faites bouillir une grande casserole avec du vinaigre un peu de sucre et du sel.

Couper les respounchous en morceaux et dès que l’eau bout, plongez-les et dès

L’ébullition, compter 3 ou 4 minutes.

Les égoutter et les rafraichir, laisser bien égoutter par la suite.

Faites revenir quelques lardons dans une poêle a sec.

Peler les pommes de terre, écaler les œufs et peler les oignons.

Dans un grand saladier, mettre les pommes de terre coupées en gros morceaux, les oignons

En lamelles, les œufs en quatre, les lardons, l’huile, le vinaigre, le sel et le poivre.

Bien mélanger le tout.

Il ne reste plus qu’a les déguster !!

Bon appétit !!!

salade de respounchous

Rédigé par josette

Publié dans #salade

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Merci pour ces explications bien imagées sur les respounchous ! Je suis native du Tarn et je connais très bien ! Nous avons des amis qui ont déménagé dans le Tarn et qui ne le consomment pas faute de mauvaise connaissance, j'ai eu l'occasion d'en trouver en bordure de leur terrain ce qui va leur permettre de les déguster en omelette. Quant à l'amertume, c'est ce qui fait toute sa valeur gustative ; on aime ou on n'aime pas ! question de goût ! Merci encore et bonne journée Josette !
Répondre
M
Pourquoi dire que c'est immonde chacun son opinion. Moi je suis lu Lot et j'adore les chercher et .les manger. Après la cuisson je les rincent à l'eau froide ça enlève l'amertume et ensuite je les cuisinent avec des lardons et des oeufs durs Hum un regal
Répondre
J
bonjour marie, qui à dit que c'est immonde !!, il ne savent même pas ce que c'est un responchous, et bien nous en aurons un peu plus pour nous.
merci de votre passage!
S
J´arrive pas arreter de rire :-). Ceci dit je n´ai mangé des réspounchous qu´une foi dans ma vie, à Villefranche de Rouergue, il y a 40 ans, et j´ai adoré. Depuis je suis en manque!
Répondre
P
Qu'est-ce qui est comestible ? : toute la liane, seulement la pointe ? peut-on la confondre avec autre chose ? Quelles précautions faut-il prendre ?
Répondre
D
Merci, j'aurai l'oeil au printemps.
J
ce qui est comestible, c'est toute la partie tendre sur environ 30cm, non on ne peu pas le confondre avec autre chose, a part avec l’asperge sauvage qui est un peu plus grosse.il ni à aucune précaution à prendre avec le responchous à par de le laver.
mais ce n'est pas le moment des responchous qui pousse au moi d'avril/mai et dans les fosses!
bon week-end!
L
Bravo, vraiment très drôle le billet sur les respounchous !!
Moi qui suis Tarnais, je les mange juste en vinaigrette avec des œufs et c'est la seule recette qui vaille, tous ceux qui ne pensent pas comme moi ont tort :-)
J'habite Bordeaux et quand je suis en train d'en ramasser, il y a parfois des passants qui m'abordent en me regardant avec un air étrange en me disant "Euh... excusez moi mais pourquoi vous cueillez des herbes dans les ronces..." je leur réponds que je suis un psychopathe et que je me soigne aux herbes...
Répondre
A
moi sudiste de coeur je suis venue envahir la vendée et ho miracle il y en as ici et les vendéens ne connaissant pas ils sont enormes et mon estomac heureux mdr
bravo pour votre texte j'ai adoré
Répondre
ils ne savent ce qu'ils perdent!! comme cela ils seront pour vous.
merci de votre visite!
C
Petite precision.. importante me semble-t-il..
Quand le Tarnais se met sur son 31 ce n'est pas qu'il monte sur le dos d'un haut Garonnais!..
Merci
Répondre
J
merci de votre précision et de votre passage!
P
Une recette hilarante d'une plante découverte après mon mariage avec un tarnais.
Et j'ai beau ne pas être de là bas, j''adore ! :)
Répondre
J
chez nous,on adore!!
excellente soirée!
D
Je ne me souviens pas avoir mangé de cette délicieuse salade une fois dans mon existence. Un peu de verdure, de vitamines, c'est exactement ce qu'il faut pour le printemps.
Bises
Répondre
J
je ne crois pas que ta mère connaissais l’existence du respounchous?? moi,je le connais depuis mon mariage avec momo!!
N
Un régal cette salade !!
Répondre
J
sympa votre site!! j'aime beaucoup!!
a bientôt!
J
oh! que oui que c'est bon,ils ce mange sous toute les forme!!
merci Nicolas de votre passage!!
bon week-end
N
une belle assiette et une belle petite histoire pour finir ma soirée. Elle est pas belle la vie? Bisousssssssss
Répondre
J
bonne journée Nicole!! bisous
P
merci ma belle hi hi !! bisous
Répondre
J
bonne journée pat !!
bisous
D
Merci pour la petite histoire rigolote sur cette plante que je ne connaissais pas cela ressemble aux asperges sauvages..
En tout cas cela fait une belle assiette
Bises et bonne soirée
Répondre
J
sa lui ressemble,mais sans plus!!
bonne journée! bises
G
très belle histoire que tu nous raconte sur cet ingrédient mais je ne connais
très bonne soirée bisous
Répondre
J
viens par chez nous,tu le connaitra vite et tu adorera!!
bonne journée bisous
B
Oh tu m'as bien fait rire ma chère Josette avec ce récit et ce fameux aphrodisiaque que je ne connais pas du tout. J'espère que tu ne fais pas le coït à chaque fossé lol ! Ca ressemble en fait à des asperges sauvages très fines non ? Merci pour l'histoire de ce fameux respounchou. Gros bisous
Répondre
J
je ne sais pas si c'est bien aphrodisiaque !! lol !
pour s’arrêter a chaque fossé, il faudrait les manger au fur et a mesure (rire)
bonne journée mamounette.
gros bisous
R
hum j'adore !!
Répondre
J
bonne journée!
M
L'histoire de cette plante est vraiment très drôle. Je regarderai de plus près les bords de route la prochaine fois.
Bonne fin de journée. Bisous à toi
Répondre
J
bonne journée bisous
J
J'ai découvert ces respounchous chez Carmen et vraiment je ne connaissais pas du tout. Il va falloir que j'essaie d'en trouver vers chez moi. Des bisous
Répondre
J
des bisous ma jackie!!
M
excellente l'histoire du réspounchous, je ne connaissais pas et j'ai bien ri.... ceci dit moi aussi j'en ai au menu ce soir et miam miam....
Répondre
J
oui,une drôle d'histoire!!
bonne journée!
N
Eh! oui, les voilà tes respounchous. Merci pour tes explications, ma chère Josette et pour ta recette. Gros bisous et douce journée
Répondre
J
excellente journée! gros bisous
K
chez nous on appelle ça des asperges sauvage ils y en a beaucoup au printemps mon mari adore !! .le nom ma fait bien rire .nous les mangeons en omelette c est succulent !!! bizzz kat
Répondre
J
bonne journée kat!! bises!
T
Bonjour, je suis consommateur de respounchous et... mort de rire. Je ne connaissais pas cette histoire bien que je savais les Tarnais très amateurs. D'ailleurs, avant la fête se déroulant à Cordes sur Ciel, ils viennent en "rafler" jusque dans le Béarn ou j'habite. C'est pour dire leur addiction !!!
Merci pour cette très bonne recette que moi aussi je fini au vinaigre. Bonne journée à tous.
Répondre
J
bonjour tuttifrutti,oui, c'est une drôle histoire sur le responchous et un peu coquine!! lol !
merci de votre passage.
excellente journée!
M
je ne connais pas le respouchou,mais c'est la 2 ème recette que je vois avec ce légumes,
je regarde bien sur les bords des fossés,mais je n'ose pas,il faut bien connaitre ,
bonne journée bizzzz
Répondre
J
bonne journée a toi aussi!! bises
M
bonjour quelle histoire de respounchous ahhh j en ai mangé hier mais j en avais pas au temps que toi a la fin je met le vinaigre dans la poele avec les lardons et j arrose le plat avec bonne journée bisessssss
Répondre
J
bonne journée gina!! bises
V
Une belle recette, merci pour tes explications.
Belle journée
Bisous
Répondre
merci silex, en ce moment, c'est la pleine saison pour ramasser les responchous, qui pousse sur dans les ronces et autres.
c'est vrais que le responchous est un peu amer, mais une fois blanchi 2à3mn avec un peu de vinaigre et cuisiné, c'est un délice!!
merci de votre commentaire.
à bientôt!!
S
J'ai adoré le texte plein d'humour qui accompagne cette recette. Je me suis tordu de rire.
J'ai mangé à midi des Raspounchous avec des pousses de fragons en comparaison. Poussant presque au même endroit mais au même moment, les pousses de fragons ressemblent par l'apparence à des asperges. A la même saison mais ds les endroits plus humides ou en bord des cours d'eau poussent également comestibles les lianes de houblons dont les jeunes pousses se mangent de la même façon.
Toutes ces plantes ont des amertumes différentes et l'une peut plaire et pas l'autre ou inversement. Il faut savoir que ces amertumes sont des défenses de la plante contre les prédateurs mais pour nous humain ce sont des pièges à radicaux libres qui vont régénérer nos cellules.
Sachez que le vinaigre contribue à diminuer l'amertume de toutes les plantes sauvages par ailleurs beaucoup plus riches que les cultivées.
Les sélections culturales tendent à enlever les polyphénols et autres tanins bénéfiques pour adoucir les gouts destinés aux palais civilisés.
Bonne cueillette !
J
excellente journée! bisous