a l'intention de nos adorables amis

Publié le 30 Janvier 2011

thumbnail.aspx.jpegcomment  est-ce possible?

 

est un texte qui vousmetta les larmes aux yeux.meme les moins sensibles seront touches

par la beauté de ce texte. lisez le en entier sil vous plais

préparez les mouchoirs....je laisse la place a ce magnifique texte par jim willis,2001

 

quand j'etais chiot,je t'ai amusé avec mes cabrioles et t'ai fait rire.tu m'a appelé ton

enfant,et en dépit de plusieurs chaussures machées et quelques oreilles assassinés

je suis

devenu ton meilleur ami.toutes les fois que j'etais méchant tu ajitais ton doigt vers moi

et me demandais<comment est-ce possible?<,mais après on s'amusait ensemble.

 

mon éducation a pris un peu plus longtemps que prévu,parce que tu étais terriblement

occupé,maisnous y avons travaillé ensemble.je me souviens de ses nuits ou je fouinais

thumbnail.aspx-copie-1.jpeg

dans le lit et écoutais tes confidences et reves secrets,et je croyais que la vie ne pourrait

pas etre plus parfaite.

 

nous sommes allés pour de longues promenades et courses dans le parc,promenades de

voiture,arrets pour de la creme glacée(j'ai seulement eu le cornet parce que la glace est

mauvaise pour les chiens"comme tu disais) et je faisais de longues siestes au soleil

en attendant que tu rentre a la maison.

 

progressivement,tu as commencé a passer plus de temps au travail et a te concentrer sur

ta carriere,et plus de temps a chercher un compagnon humain.je t'ai attendu patiement

,t'ai consolé aprés chaque déchirements de coeur et chaque déception,ne t'ai jamais

réprimandé au sujet de mauvaises décisions,et me suis ébattu avec joie lors de tes

tetours au foyet.

 

et puis tu es tombé amoureux.elle,maintenant ta femme,n'est pas une "personne chien"

mais je l'ai acceuillie dans notre maison,éssayeé de lui montrer de l'affection et lui ai obéi

j'etai heureux parce que tu l'etais heureux.

 

ensuite les bébés humains sont arrivés et j'ai partagé votre excitation.j'etais faciné par leur

couleur rose,leur odeur,et je voulai les pouponner aussi.seulement vous vous etes inquiétés

que je puisse les blesser,et j'ai passé la plupart de mon temps banni dans une autre pièce

ou dans une niche.oh,comme je voulais les aimet,mais je suis devenu un "prisonner de l'amour"

 

comme ils ont commencer a grandir,je suis devenu leur ami.ils se sont accrochés a ma fourrure

et se sont levés sur leurs jambes bralantes,ont poussé leurs doigts dans mes yeux,fouillé dans

mes oreilles,et mon donné des baisers sur le nez.j'aimais tout deux et leurs carresses parce

que les tiennes etaient maintenant  si peu fréquantes et je les aurais défendus avec ma vie

si besoin était.

 

j'etais dans leurs lits et écoutais leurs soucis et reves secrets,et ensemble nous attendions le

son de ta voiture dans l'allée.il y eut un temps,quand les autres te demandaient si tu avais un

chien,tu leur montrais une photo de moi dans ton portefeuille et tu leur racontais des histoires

a mon propos.ces dernières années tu répondais juste"oui" et changeais de sujet.je suis

passé de statut de "ton chien" a "seulement un chien" et vous vous etes offencés de chaque

dépense pour moi.

maintenant,vous avez une nouvelle occasion de carrière dans une autre ville,et vous allez déménager

dans un appartement qui n'autorise pas d'animaux familiers.tu as fait le bon choix pour ta" famille"

mais il y a peu de temps ou j'etais ta seule famille..

 

j'etais excité par la promenade en voiture,jusqu'a ce que nous arrivions au refuge pour animaux.

cela sentait les chiens et chats,la peur,le désespoir.tu a rempli la paperasserie et tu a dit

"je sais que vous trouverer une bonne maison pour elle".ils ont haussé les épaules et vous ont

jeté un regard attristé.ils comprennent la réalité qui fait face a un chien entre deux ages,meme

avec "des papiers".tu a du forcer les doigts de tonfils pour les détacher de mon col et il a crié

"non,papa! s'il te plais,ne les laisse pas prendre mon chien!" et je me suis inquiété pour lui

quelles leçons lui avez-vous apprises a l'instant au sujet de l'amitié et laloyauté,au sujet de l'amour

et de la responsabilité,et au sujet du respect pour toute vie? tu ma donné un "au revoir caresse"

sur la tete,as évité mes yeux,et tu a refusé de prendre mon collier avec vous.

 

après votre départ,les deux gentilles dames ont dit que vous aviez probablement au sujet de votre départ

il y a de cela plusieurs mois et que vous n'aviez rien fait pour me trouver une autre bonne maison

elles ont secoué la tete et ont dit"comment est-ce possible".ils sont aussi attentifs a nous ici dans

le refuge que leurs programes chargés le leur permettent.ils nous nourrissent biensur,mais j'ai

perdu l'appétit il y a plusieurs jours.audébut,chaque fois que quelq'un passait pres de ma cage

je me dépechais en espérant que c'etait toi,que tu a changé d'avis,que c'etait un mauvais reve....

ou j'espérais tout au moins que ça soit quelqu'un qui se soucie de moi et qui pourrait me sauver.

quand je me suis rendu compte que je ne pourrais pas rivaliser avec d'autres chiots qui folatraient

pour attirer l'attention,je me suiq retiré dans un coin de la cage et j'ai attendu.

 

j'ai enttendu ses pas quand elle s'approchait de moi en fin de journée,et j'ai trottiné le long de l'allée

jusqu'a une pièce séparée.une pièce heureusement tranquille.elle ma placé sur la table et ma

frotté les oreilles,et ma dit de ne pas m'inquiéter.mon coeur battait d'appréhention a ce qui était.a vennir

mais il y avait aussi un sentiment de soulagement.le "prisonner de l'amour" avait survécu a travers

les jours.comme c'est dans ma nature,je me suis plutot inquiété pour elle.le fardeau qu'elle porte

pèse lourdement sur elle,et je sais,de la meme manière que je connaissais votre humeur  chaque

jour.elle a placé une chaine doucement autour de ma patte de devant et une larme a roulé sur sa joue.

 

j'ai léché sa main de la meme façon que je te consolais il y a tant d'années.elle a glissé l'aiguille

hypodermique habilement dans ma veine.quand j'ai senti la piqure et le liquide se répendre a travers

mon corp,je me suis assoupie,l'ai examinée de mes gentils yeux et ai murmuré:"comment a tu pu?"

peu-etre parce qu'elle comprenait mon langage,elle a dit" je suis désolée".elle m'a étreint,et m'a expliqué

précipitamment que c'etait son travail de s'assurer que j'allais a une meilleure place ou je ne serais pas

ignoré ou abusé ou abandonné,ou différent de cet endroit.et avec mes dernières forces,j'ai éssayé de transporter

jusqu'a elle et lui expliquer avec un coup sourd de ma queue que mon"comment a tu pu?" n'etait pas dirigé

contre elle.c'etait toi,mon maitre bien aimé,que je pensais.

 

je penserai a toi et t'attendrai a jamais

 

puisse tout le monde dans ta vie continuer a te montrer autant de loyauté.

 

note de l'auteur:

si " comment est-ce possible?"" a mis des larmes dans vos yeux en lisant comme cela me l'a fait alors que je l'ecrivais,

parce que c'est l'histoire de millions d'animaux familiers qui meurent chaque année dans les chenils francais,américains et canadiens

 

s'il vous plait utilisez-le pour aider a l'éducation sur vos websites,blogs dans les bulletins d'informations,dans les refuges pour animaus et tableaux d'affichage du bureau du vétérinaire.

dites au public que la décision d'ajouter un animal familier a la famille est une importante décision pour la vie,que les animaux méritent notre amour et nos soins,que la recherche d'une autre maison appropriée pour votre animal est votre responsabilité et que toute vie est précieuse.

 

 

un grand merci a églantine qui ma donnée l'autorisation de le publier sur mon blogthumbnail.aspx-copie-1

 

 

 

Rédigé par josette

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

brigitte 17/03/2011 05:06


Bonsoir Trop dur à relire...
Ma plus grande récompense si je puis dire c'est lorsqu'à mon approche mes deux chiens trépignent de joie et leurs yeux sont d'une tendresse ....mon chat lui plus indépendant a parfois besoin de
petits calins qu'il quémande avec la patte pour que je le prenne dans les bras...comme un bébé... Mes deux petits cabris me reconnaissent dès qu'ils entendent ma voix bref vous l'avez
compris...nous aimons nos animaux et JAMAIS nous ne pourrions les abanconner... OUI COMMENT ES CE POSSIBLE ???????????????????????????????
Brigitte


mimi 06/02/2011 17:19


J'avais déjà lu ce texte, et à chaque fois je suis émue en le lisant. Certaines personnes sont sans scrupules et sont si égoïstes et sans coeur que cela ne les touchera même pas. J'ai entendu ce
genre d'horreur et pire de la part de personnes bien pensantes, je ne garde aucun contact avec elles. On ne peut pas aimer les humains si on n'aime pas les animaux; ce n'est pas l'un ou l'autre
c'est l'un et l'autre...
Mon toutou va bien, et nous donnerions tout pour qu'elle se sente bien.


BrigitteHmmm! Quel merveilleux dessert! 02/02/2011 19:52


Oui...
C'est malheureusement la réalité!
Personnellement, tous les chiens que j'ai eu étaient des animaux de la SPA ( société protectrice des animaux)Ils sont si gentils, affectueux...


Martine 31/01/2011 17:04


Joli texte, très émouvant. Bonne fin de journée, bizz


Eliane 31/01/2011 14:50


Bonjour Josette, bien sur c'est une honte !
et imagine que des gens ont des enfants ...

Très beau début de semaine ♣


karine 31/01/2011 12:08


que c'est dure de lire ce texte pfff comment on peut abondonner son compagnon.. grrr j'espere que certains réagiront à la lecture de ce texte.. merci à toi


ronrounette 31/01/2011 11:21


Bonjour Josette, je connaissais déjà ce texte mais à chaque fois les larmes coulent .........quand les gens comprendront t'ils qu'un animal c'est pas un jouet, ça ne parle peu être pas mais c'est
bien plus humain que beaucoup de personnes sur cette terre. Bon lundi.......bisous


Séverine Lustucrubleu 31/01/2011 09:58


Comme c'est triste et si vrai*!


josiane 30/01/2011 23:39


belle leçon bravo bisous


prici 30/01/2011 21:12


Moi aussi, j'ai un chien et je ne pourrai jamais l'abandonner c'est comme mon fils...En plus, quand on l'a eu, il avait 2 mois, maintenant il en a 8...8 ans d'amour et de bonheur!!
Bonne soirée Prici


mamina13 ( mina) 30/01/2011 20:47


j'ai eu de mal a lire jusqu'au bout, je connaissais une histoire presque pareille, mais alors là ça fait mal, moi qui est toujours eu des chiens que je considère comme mes enfants,
D'ailleurs quand je parle de ceux qui nous ont quitté, je dis j'ai du l'endormir, ( jamais j'ai du le piquer), et je les fais incinérer seul ( je garde les urnes), c'est cher mais l'équarissage
c'est hors de question


anick 30/01/2011 19:45


je connaissais ce texte qui m'emeut toujours autant
nous qui aimons tant les animaux et leur donnont une grande place dans nos coeurs , comme je le dis souvent
les animaux ont une âme....... j'en suis convaincue
bise Josette et bonne semaine


Jeanne 30/01/2011 19:42


Une si triste histoire mais tellement vraie ! J'ai vécu de merveilleux moments avec mon chien Salto et il me manque toujours ! Merci du partage, bises


Marcel 30/01/2011 18:57


la dernière photo me fais penser a mon chien qui nous a quitté voici un an bisous bonne soirée
Marcel


drissia 30/01/2011 18:52


un beau texte mais malheureusement une triste réalité!!
bonne soirée!!Bises


Valérie de familyblog 30/01/2011 18:07


quelle émotion de lire ce texte...je suis sans voix...
moi qui aime tant les animaux...
bon dimanche
glacial en savoie
val de familyblog


JacquesC 30/01/2011 17:45


Bonjour Josette , c'est un très jolie texte triste mais malheureusement réelle . je te souhaite une bonne soirée bisous Jacques.


Carvalho Maria 30/01/2011 17:41


C'est triste la vie de certains animaux! Bon dimanche bises


armelle 30/01/2011 17:32


Une triste réalité, bonne soirée!


melayers evelyne 30/01/2011 17:14


si le monde pouvais changer il y aurra toujour des gens mechant avec les animaux meme avec leurs enfants une triste réalitée bisousss josette


patou 30/01/2011 15:18


oui je suis sensible a ça , moi j'ai une chienne qui fait partie de la famille et qui le restera jusqu'à la fin de sa vie , je ne comprends ce genre d'attitude d'abandonner les animaux .
Bon dimanche
Bisous


Chaudronnette 30/01/2011 15:16


c'est un très joli texte
chaudronnette


.........baillet ............ 30/01/2011 14:54


c est beau ce que ta ecris emouvant bravo


Gondicard Viviane 30/01/2011 12:37


J'ai pleuré en lisant ce texte.Un chien n'est pas un objet ,c'est un etre vivant qui a des émotions,qui souffre et que l'on ne doit pas abandonner sous prétexte qu'il devient encombrant.Nous avons
eu une petite chienne qui a été heureuse avec nous pendant 16 ans.Je vous félicite pour la diffusion de ce texte et vous embrasse.


Cathy 30/01/2011 12:11


Rxcuse bon dimanche gros bisous Cathy


Cathy 30/01/2011 12:11


Bonjour Jojo j'ai une larme qui coule sur ma jou très dur ton histoire le prire ses pour les vacences d'ete bisous Cathy
Dans la semaine il fauderais que je te demande un sevise avec le thermonix


guy59600 30/01/2011 11:55


tres emouvant et tres choquant ton texte j.ai malheureusement passer par la mais pour un tout autre probleme car ils ont attrapes tousles deux une tumeur et c.est vrai que nous en avons pleures car
c.est difficile d.en arriver la sauf que nous ce n.etait pas un abandon en plus 2 jolis dobermans marrons
byzz